Un accord commercial entre les États-Unis et la Chine, des élections au Royaume-Uni et un assouplissement de la Fed : le scénario de base est plus optimiste, mais des risques persistent

Répartition de l’actif | 18 décembre 2019

Frances Donald, Èconomiste en chef et chef, Stratégie macroéconomique à Gestion de placements Manuvie

Trois nouvelles pertinentes pour les marchés ont fait la manchette dans la seule journée de jeudi : la conclusion d’un accord commercial entre Washington et Beijing, un vote décisif au Royaume-Uni, et un nouvel assouplissement monétaire de la banque centrale des États-Unis. Notre économiste en chef, Monde, Frances Donald, évalue si ces événements se traduiront par des perspectives plus prometteuses pour 2020.

Les États-Unis et la Chine ont conclu un accord commercial de « phase 1 » la semaine dernière, si bien que la hausse des tarifs douaniers prévue pour le 15 décembre, qui a fait couler beaucoup d’encre, n’aura pas lieu. Par ailleurs, le Parti conservateur du Royaume-Uni a obtenu une majorité substantielle lors d’élections étroitement surveillées, ce qui a dissipé l’incertitude du marché concernant le Brexit, du moins pour le moment. Autre événement crucial, la Réserve fédérale américaine (Fed) a annoncé qu’elle augmentera son bilan de 500 milliards de dollars américains d’ici la fin de l’année1. Qu’est-ce que les marchés pourraient trouver à redire à cela?

L’élimination de ces risques extrêmes renforce assurément notre confiance dans notre scénario de base, qui traduit un optimisme prudent. L’économie mondiale approche d’un point d’inflexion au-delà duquel une croissance ou une stabilisation de l’économie sera d’abord observable en Europe, puis aux États-Unis, et ensuite en Chine et dans l’ensemble de l’Asie. Ces progrès confortent notre conviction selon laquelle le temps pourrait être venu de relever quelque peu le niveau de risque, en particulier parce que la Fed et d’autres banques centrales mondiales devraient maintenir leur approche extrêmement conciliante et les initiatives d’expansion de leur bilan pendant quelque temps. Dans ce contexte, les taux obligataires demeureront sans doute stables et bas.

Cependant, même si la menace de nouveaux tarifs douaniers et d’autres élections peu concluantes au Royaume-Uni pesait sur les perspectives pour 2020, il faut souligner qu’il ne s’agissait en aucune façon des principaux risques qui planaient sur nos prévisions d’un rebond de l’économie l’an prochain. Bien qu’indéniablement positives, les nouvelles de jeudi ne réduisent guère les risques fondamentaux qui menacent nos perspectives, à savoir une double dose de faiblesse économique en Chine, un repli de la consommation aux États-Unis, et les conséquences structurelles des tensions commerciales et du remaniement des chaînes logistiques.

En ce qui concerne l’accord commercial entre les États-Unis et la Chine, nous estimons qu’il est un peu trop tôt pour sabler le champagne. Voici trois raisons pour lesquelles la prudence pourrait encore être de mise :

  1. Il ne s’agit pas d’un accord final, même si les deux parties ont convenu d’achever les discussions « le plus rapidement possible » et que la Chine a indiqué qu’elle s’emploiera à fixer une date pour la signature de l’accord.2 À notre avis, il subsiste une forte probabilité que les choses tournent mal. Mentionnons notamment que les détails sont particulièrement flous sur la question de savoir si les tarifs douaniers existants seront réduits.
  2. Les détails concernant les négociations de la « phase 2 » restent imprécis, de sorte qu’il pourrait bientôt y avoir un retour de l’incertitude. Notons que l’accord commercial de « phase 1 » ne déterminera probablement pas les relations commerciales futures entre les États-Unis et la Chine.
  3. D’un point de vue macroéconomique, l’enjeu le plus important ici n’est pas l’incidence des tarifs, mais le coût de l’évolution des chaînes logistiques mondiales et la perte de productivité, à l’aube d’une transition pluriannuelle vers un nouveau paradigme commercial qui reposera au final sur les relations commerciales entre quelques pays clés.

Dans ce contexte, voici un aperçu de la façon dont nos perspectives mondiales ont évolué au cours de la dernière semaine.

Nos principaux points de vue sur les placements :

Thème de base en matière de placement Évolution de notre conviction Notre point de vue
Une reconstitution des stocks favorisera une reprise légère ou modérée de la croissance mondiale au deuxième semestre de 2020. Hausse modérée Nous croyons que la récession manufacturière mondiale découle en partie du devancement d’un choc lié aux stocks, qui a été exacerbé par le choc commercial. Selon nous, le cycle de reconstitution des stocks aurait eu lieu avec ou sans accord commercial, mais l’élimination des tarifs douaniers qui devaient être appliqués le 15 décembre pourrait, dans une certaine mesure, accélérer ce processus.
La confiance des sociétés a touché un creux en Europe et aux États-Unis; les investissements des entreprises commencent à croître par la suite. Hausse La confiance des sociétés à l’échelle mondiale s’était aussi probablement détériorée de façon anticipée, et avait commencé à remonter. Toutefois, l’évolution récente signifie vraisemblablement que le pire de l’incertitude géopolitique est passé (c.-à-d. que nous devrions maintenant constater des améliorations subséquentes sur ce plan). Il devrait en découler un redressement plus rapide de la confiance des sociétés à l’échelle mondiale.
Les banques centrales conserveront une approche extrêmement conciliante. Hausse La diminution du risque géopolitique ne sous-entend pas une baisse du soutien apporté par la Fed. En augmentant son bilan de 500 milliards de dollars américains aux fins de l’achat d’obligations d’ici la fin de l’année, la banque centrale américaine aura presque entièrement effacé ses tentatives précédentes de retrait des mesures de relance. En raison de cette intervention, nous croyons que les taux obligataires à court terme resteront contenus et que la courbe s’accentuera légèrement. Nous continuons aussi de prévoir de nouvelles baisses des taux d’intérêt de la Fed dans un contexte de faiblesse persistante de l’inflation.
La politique budgétaire acquerra une importance croissante. Hausse À notre avis, le Royaume-Uni fait désormais aussi partie des pays susceptibles d’accroître leurs dépenses budgétaires au cours de l’année à venir.

Principaux risques

Thème principal en matière de risque Évolution de notre conviction Notre point de vue
Une double dose de faiblesse en Chine Aucun changement Nos préoccupations à l’égard de la Chine concernent surtout les politiques intérieures et l’économie locale, soit l’absence de mesures de stimulation massives pour relancer la croissance, la faiblesse des bénéfices dans le secteur industriel, et la vigueur décroissante dans le segment immobilier. Ces facteurs sont liés au cycle économique national, et non au commerce. Nous pensons qu’il s’agit du principal risque qui menace la situation macroéconomique mondiale en 2020.
Essoufflement de la croissance de l’emploi aux États-Unis; fléchissement de la consommation américaine Aucun changement Les indicateurs avancés donnent encore à penser que le cycle touche à sa fin et un repli de la croissance structurelle aux États-Unis pourrait se traduire par une baisse de la création d’emplois et une consommation américaine moins robuste.
Les risques géopolitiques demeurent élevés; les perturbations des chaînes logistiques se poursuivent Aucun changement Nous ne sommes pas plus éclairés sur la forme que prendra la relation commerciale à long terme entre les États-Unis et la Chine. De même, comme Washington continue de réévaluer les relations avec ses partenaires commerciaux, les tensions commerciales pourraient aisément revenir à l’avant-plan.
1 Bloomberg, au 12 décembre 2019.
2 « U.S. and China Reach Initial Trade Deal », New York Times, 13 décembre 2019.
Les placements comportent des risques, y compris le risque de perte du capital. Les marchés des capitaux sont volatils et peuvent considérablement fluctuer sous l’influence d’événements liés aux sociétés, aux secteurs, à la politique, à la réglementation, au marché ou à l’économie. Ces risques sont amplifiés dans le cas des placements effectués dans les marchés émergents. Le risque de change s’entend du risque que la fluctuation des taux de change ait un effet négatif sur la valeur des placements détenus dans un portefeuille.
Les renseignements fournis ne tiennent pas compte de la convenance des placements, des objectifs de placement, de la situation financière ni des besoins particuliers d’une personne donnée. Nous vous invitons à évaluer la convenance de tout type de placement à la lumière de votre situation personnelle et à consulter un spécialiste, au besoin.
Le présent document est réservé à l’usage exclusif des personnes ayant le droit de le recevoir aux termes des lois et des règlements applicables des territoires de compétence; il a été produit par Gestion de placements Manuvie et les opinions exprimées sont celles de Gestion de placements Manuvie au moment de la publication, et pourraient changer en fonction de la conjoncture du marché et d’autres conditions. Bien que les renseignements et analyses présentés dans le présent document aient été compilés ou formulés à l’aide de sources jugées fiables, Gestion de placements Manuvie ne donne aucune garantie quant à leur précision, à leur exactitude, à leur utilité ou à leur exhaustivité, et n’accepte aucune responsabilité pour toute perte découlant de l’utilisation des renseignements ou des analyses présentés. Le présent document peut comprendre des prévisions ou d’autres énoncés de nature prospective portant sur des événements futurs, des objectifs, des stratégies de gestion ou d’autres prévisions, et n’est à jour qu’à la date indiquée. Les renseignements fournis dans le présent document, y compris les énoncés concernant les tendances des marchés des capitaux, sont fondés sur la conjoncture, qui évolue au fil du temps. Ces renseignements peuvent changer à la suite d’événements ultérieurs touchant les marchés ou pour d’autres motifs. Gestion de placements Manuvie n’est nullement tenue de mettre à jour ces renseignements.
Ni Gestion de placements Manuvie, ni ses sociétés affiliées, ni leurs administrateurs, dirigeants et employés n’assument de responsabilité pour quelque perte ou dommage direct ou indirect, ou quelque autre conséquence que pourrait subir quiconque agit sur la foi des renseignements du présent document. Tous les aperçus et commentaires sont de nature générale et ponctuelle. Quoiqu’utiles, ces aperçus ne remplacent pas les conseils d’un spécialiste en fiscalité, en placement ou en droit. Il est recommandé aux clients de consulter un spécialiste qui évaluera leur situation personnelle. Ni Manuvie, ni Gestion de placements Manuvie, ni leurs sociétés affiliées, ni leurs représentants ne fournissent de conseils dans le domaine de la fiscalité, des placements ou du droit. Les rendements passés ne garantissent pas les résultats futurs.
Le présent document a été préparé à titre informatif seulement et ne constitue ni une recommandation, ni un conseil professionnel, ni une offre, ni une invitation à quiconque, de la part de Gestion de placements Manuvie, relativement à l’achat ou à la vente d’un titre ou à l’adoption d’une stratégie de placement, non plus qu’il indique une intention d’effectuer une opération dans un fonds ou un compte géré par Gestion de placements Manuvie. Aucune stratégie de placement ni aucune technique de gestion des risques ne peuvent garantir le rendement ni éliminer les risques. La diversification ou la répartition de l’actif ne sont pas garantes de profits et n’éliminent pas le risque de perte. À moins d’indication contraire, toutes les données proviennent de Gestion de placements Manuvie.
Gestion de placements Manuvie
Gestion de placements Manuvie est le secteur mondial de gestion de patrimoine et d’actifs de la Société Financière Manuvie. Nous comptons plus de 150 ans d’expérience en gestion financière au service des clients institutionnels et des particuliers ainsi que dans le domaine des régimes de retraite, à l’échelle mondiale. Notre approche spécialisée de la gestion de fonds comprend les stratégies très différenciées de nos équipes expertes en titres à revenu fixe, actions spécialisées, solutions multiactifs et marchés privés, ainsi que l’accès à des gestionnaires d’actifs spécialisés et non affiliés du monde entier grâce à notre modèle multigestionnaire.
Le présent document n’a été soumis à aucun examen de la part d’un organisme de réglementation des valeurs mobilières ou autre et il n’a été déposé auprès d’aucun organisme de réglementation. Il peut être distribué par les entités de Manuvie ci-après, dans leurs territoires respectifs. Des renseignements supplémentaires sur Gestion de placements Manuvie sont accessibles sur le site gamanuvie.com.
Australie : Hancock Natural Resource Group Australasia Pty Limited, Manulife Investment Management (Hong Kong) Limited. Brésil : Hancock Asset Management Brasil Ltda. Canada : Gestion de placements Manuvie limitée, Distribution Gestion de placements Manuvie inc., Manulife Investment Management (North America) Limited et Marchés privés Gestion de placements Manuvie (Canada) Corp. Chine : Manulife Overseas Investment Fund Management (Shanghai) Limited Company. Espace économique européen et Royaume-Uni : Manulife Investment Management (Europe) Limited, qui est régie et réglementée par l’organisme Financial Conduct Authority, et Manulife Investment Management (Ireland) Ltd. qui est régie et réglementée par l’organisme Central Bank of Ireland. Hong Kong : Manulife Investment Management (Hong Kong) Limited. Indonésie : PT Manulife Aset Manajemen Indonesia. Japon : Manulife Asset Management (Japan) Limited. Malaisie : Manulife Investment Management (M) Berhad (auparavant Manulife Asset Management Services Berhad), numéro d’inscription : 200801033087 (834424-U). Philippines: Manulife Asset Management and Trust Corporation. Singapour : Manulife Investment Management (Singapore) Pte. Ltd. (société inscrite sous le numéro 200709952G). Suisse : Manulife IM (Switzerland) LLC. Taïwan : Manulife Investment Management (Taiwan) Co. Ltd. Thaïlande : Manulife Asset Management (Thailand) Company Limited. États-Unis : John Hancock Investment Management LLC, Manulife Investment Management (US) LLC, Hancock Capital Investment Management, LLC et Hancock Natural Resource Group, Inc. Vietnam : Manulife Investment Fund Management (Vietnam) Company Limited.
Gestion de placements Manuvie, le M stylisé et Gestion de placements Manuvie & M stylisé sont des marques de commerce de La Compagnie d’Assurance-Vie Manufacturers et sont utilisées par elle, ainsi que par ses sociétés affiliées sous licence.
505996

Au sujet de l’auteur

2018 10 Author Donald Frances 2 Frances Donald

Èconomiste en chef et chef, Stratégie macroéconomique à Gestion de placements Manuvie

Les opinions exprimées sont celles de Gestion d'actifs Manuvie au moment de leur publication et pourraient changer en fonction de la conjoncture du marché et d'autres conditions. Les renseignements présentés dans le présent article, y compris les énoncés concernant les tendances des marchés des capitaux, sont fondés sur la conjoncture des marchés qui changera au fil du temps. Ces renseignements peuvent changer à la suite d'événements ultérieurs touchant les marchés ou pour d'autres motifs. Gestion d'actifs Manuvie n'est nullement tenue de mettre à jour ces renseignements. Tous les aperçus et commentaires sont de nature générale et ponctuelle. Quoiqu'utiles, ces aperçus ne remplacent pas les conseils d'un spécialiste en fiscalité, en placement ou en droit. Il est recommandé aux clients de consulter un spécialiste qui se penchera sur leur situation personnelle. Ni la Financière Manuvie, ni Gestion d'actifs Manuvie, ni aucune de leurs sociétés affiliées et aucun de leurs représentants ne fournissent de conseils dans le domaine de la fiscalité, des placements ou du droit. Les rendements passés ne garantissent pas les résultats futurs. Le présent document a été préparé à titre informatif seulement et ne constitue ni une offre ni une invitation à quiconque, de la part de Gestion d'actifs Manuvie, à acheter ou à vendre un titre, non plus qu'il n'indique une intention de réaliser une opération dans un fonds ou un compte géré par Gestion d'actifs Manuvie.

21474836808
Répartition de l’actif